Arts Nouvelles

La guerre entre la France et l’Italie par Léonard daVinci

Après la célébration prompte du nombre anniversaire 500 du décès du caractère Léonard daVinci, en 2019, le gouvernement de l’Italie révise un accord de le céder au musée Louvre, une série d’oeuvres afin de les exposer durant un évènement si grand.

Entre cette dernière bataille de culture et d’art, Lucia Borgonzoni, senadora de la Ligue, une femme batalladora et licenciée en Art, a décidé de reouvrir cet accord du gouvernement italien avec le Louvre, depuis le mandat du gouvernement antérieur, de Paolo Gentiloni.

De fait, le musée Louvre avait sollicité l’Italie, toutes les oeuvres de daVinci, à l’exception de l’oeuvre la “Adoration des Mages” qui est inamovible. D’une façon surprenante, Lucia Borgonzoni n’est pas conformément à tel accord, en provoquant une révision minutieuse de la dite décision.

Elle mérite que Léonard n’est pas français, que Léonard est italien, et par conséquent, toutes les oeuvres du caractère de la Renaissance doivent pernotar en Italie. “Il signifierait un grand événement culturel, déplacer ces oeuvres à Paris”, il argue Borgonzoni.

Telle décision a remarquablement irrité la sous-secrétaire, Lucia Borgonzoni, qui remarque que l’accord consiste en ce que le Louvre offre la collection de Raphaël pour, elles sont exposées à Rome pour le 2020, au lieu de la totalité des oeuvres de Léonard daVinci, plus d’autres conditions exposées par le Louvre.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *