Politique

Brexit : l’accord sur le droit de relation future pour UK

Theresa May a loué le projet de l’accord sur les relations postérieures au Brexit comme “correct pour tout le Royaume-Uni” et il a insisté pour ce qu’un accord “soit à notre portée”.
La déclaration politique, qui décrit comment ils fonctionneront le commerce entre le Royaume-Uni et l’UE, la sécurité et d’autres questions, “il est convenu en principe”, il dit le Conseil Européen.

Londres et Bruxelles sont déjà convenus des limites préliminaires de la sortie du Royaume-Uni de l’UE le 29 mars 2019. Le premier ministre a dit aux parlementaires qu’il livrerait le peuple Brexit voté.

La déclaration politique est un document séparé de l’accord de retraite de 585 pages, publiée la semaine passée, qui couvre le “projet de loi de divorce” de 39 milliards de livres du Royaume-Uni.

Les droits des citoyens après le Brexit et la question épineuse du “dossier” de l’Irlande du Nord : comment éviter La nécessité d’une frontière ventrue dans l’île de l’Irlande.

L’accord de retraite est légalement inaliénable, la déclaration politique il n’est pas. Il établit d’amples aspirations pour le type de relation que le Royaume-Uni et l’UE auront après le Brexit. Une dépêche de la rédaction n’est pas compromise et permet aux deux parties de maintenir ouvertes ses options.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *